Sintu Djanjagou pour développer la préfecture de Doufelgou

sintu
La célébration de la fête Adji Sintou à Défale et de Sintu Djanjagou à Niamtougou (Chef-lieu de la préfecture de Doufelgou) ont été des moments de valorisation de la richesse culturelle dont regorgent les 14 cantons de la préfecture. Hambara, Contete, Sintu sont quelques-unes des danses traditionnelles des Lamba exécutées lors de la célébration d’Adji Sintu, témoignant ainsi de l’importance  de l’identité culturelle de ce peuple.  Fusion de Sintu des Lamba et de Djanjagou des Nawdéba, Sintu Djanjagou  est la fête des moissons qui  permet également aux natifs de Doufelgou de se retrouver après des mois de durs labeurs.
« La cohésion et la solidarité sociale des fils et filles de Doufelgou » est le thème choisi pour cette 31ème édition avec un accent mis sur l’atteinte des objectifs de développement durable par le biais de la culture. Le ministre Guy Madjé Lorenzo de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, représentant le Chef de Etat a donc invité la population de Doufelgou à profiter de ces moments de retrouvaille pour initier des projets de développement tel qu’inscrit dans le programme de la 4ème édition du Festival  des Arts de Défale qui accompagne désormais Sintu djanjagou.
La prestation des différentes danses traditionnelles des cantons de la préfecture ont marqué cette célébration. Les Assafo guerriers akposso akébou, les échassiers d’atakpamé et les Zangbeto d’Aneho ont rehaussé l’éclat de Adji Sintu et de Sintu Djanjagou qui sont rentrées dans l’histoire depuis ce 8 Avril 2017.
Reportage…
C.A