Préparation de la COP23 : réunion inter-session ouverte à Bonn

IMG_0929

Du 8 au 18 mai 2017, la rencontre préparatoire (inter session) de la #COP23, la 23e conférence de la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques réunit toutes les parties signataires à World Conference centre Bonn, en Allemagne.  la réunion comprend la 46e session de l’organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI 46) et l’organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA 46), ainsi que la troisième partie de la première session de l’Ad Hoc Groupe de travail sur l’accord de Paris (APA 1-3).
Ce lundi 8 mai, jour d’ouverture officielle, cette rencontre a regroupé les trois organes (la BSTA 46, la SBI 46 et l’APA 1-3) qui ont tenu leurs séances plénières d’ouverture. Egalement une table ronde sur l’article 6 de l’Accord de Paris (approches de coopération), une réunion d’experts techniques (TEM) sur l’atténuation axée sur l’environnement urbain et l’utilisation des terres, et un groupe de contact et des consultations informelles ont eu lieu.
Cette rencontre préparation de la COP23 vise des objectifs bien précis : pour l’APA 1-3, il devrait continuer son travail sur les éléments du programme de travail de l’Accord de Paris dans le cadre de son mandat d’ici 2018. Ces éléments comprennent les discussions sur les Contributions Nationales Déterminées (CND); les Communications d’adaptation; le Cadre de transparence pour l’action et le soutien; le Stock mondial et un mécanisme pour faciliter la mise en œuvre et promouvoir la conformité. L’APA 1-3 devra également examiner les questions liées au Fonds d’adaptation et d’autres questions.
En ce qui concerne le SBI 46 qui a un long programme y compris les rapports, des questions liées au mécanisme de développement propre, les pays sous développés, les plans nationaux d’adaptation, le troisième examen du Fonds d’adaptation, le renforcement des capacités et les mesures de réponse. Dans le contexte du programme de travail de l’Accord de Paris, le SBI va discuter des modalités et des procédures pour l’exploitation et l’utilisation des registres publics pour les CDN et les communications d’adaptation, aussi la portée et les modalités de l’évaluation périodique du Mécanisme de technologie.
Enfin pour le SBSTA 46, l’accent sera mis entre autres sur l’examen du travail sur l’agriculture,la science et la revue, les mesures de réponse et les questions méthodologiques au titre de la Convention et du Protocole de Kyoto. Dans le cadre de l’Accord de Paris, le SBSTA examinera plusieurs questions y compris le cadre technologique, les questions liées à l’article 6 (approches coopératives) et les modalités pour les ressources financières comptables fournies et mobilisées par Interventions publiques.
Tous ces travaux techniques devraient permettre d’avoir les bonnes bases pour la COP23.

 

Plus d’infos sur : http://newsroom.unfccc.int/cop-23-bonn/

R. AZIAKA / ECO CONSCIENCE TV, depuis Bonn