COP23 / Séance de travail de la délégation togolaise avec le FEM pour discuter des financements des projets en cours

IMG_20171111_193211_044

Une équipe de la délégation togolaise, présente à la 23èmeconférence des Nations Unies sur les Changements climatiques COP23 à Bonn, sur la terre allemande, a rencontré les responsables du Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM) pour suivre les projets du Togo en instance de financement auprès de FEM.

Les discutions ont porté essentiellement sur l’évolution de la situation du projet de « renforcement de la résilience des communautés vulnérables du littoral face aux changements climatiques » pour un montant de  10 millions de Dollars. Un projet déjà accepté par le FEM en mai 2016 mais qui n’a pas encore eu réellement l’accord de financement.

La séance de travail a été présidée par M. Sama Boundjouw, secrétaire général du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières en présence du directeur de l’environnement, du point focal FEM, du Chargé de programme de la FAO et d’autres cadres du ministère. Elle a permis de faire le point : le FEM a fait savoir que sur le fonds PMA, il y a environ 24 projets en attente pour un montant global de 170 millions de dollars et le projet du Togo est à la position 6. Bonne nouvelle pour le Togo, le FEM a affirmé que l’Allemagne prend l’engagement de donner 50 millions de dollars pour le FEM, ce qui permettra de couvrir plus que 5 projets, donc le Togo  pourra être financé. Pour l’heur, la date de mise à disponibilité de ce fond est inconnue, mais le Togo espère que d’ici 2018 ce fond sera libéré pour mettre en œuvre le dit projet.

Rappelons que le projet du Togo portant sur la zone du littorale vise à renforcer les capacités des populations pour faire face aux changements climatiques dans le domaine de l’agriculture, la gestion des ressources forestières, et des questions de la pêche.

R.A