COP22 : L’Agenda Global de l’Action officiellement lancé

COP22

Les activités inscrites de la COP22 se poursuivent. Ce mardi 8 novembre, deuxième jour de cette COP, l’Agenda Global de l’Action est officiellement lancé par  la ministre en charge de l’Environnement, Hakima El Haité, et Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique et représentante spéciale de la COP21, lors d’une conférence de presse.

Au menu, différentes actions sont programmées, notamment 209 conférences sectorielles, 150 intervenants et 1 000 participants, dont certains représentent les entreprises internationales et d’autres les acteurs gouvernementaux et non étatiques.

Egalement a été annoncée la tenue à Marrakech près de 20 conférences sectorielles avec l’intervention de plus de 150 personnalités représentant notamment les acteurs non-gouvernementaux.

Pour Laurence Tubiana, l’objectif est de  « Faire le lien entre ces acteurs économiques et l’engagement pour le climat ». Dans ses explications, l’ambassadrice a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer l’action pour une grande transformation, notant que 2020 reste une date décisive pour le climat. «Désormais, il faut savoir où on se tient et poursuivre la dynamique», a-t-elle souligné.

Car selon cette dernière, « le début et la fin de la COP22 relèvent de la responsabilité des acteurs mais nous sommes là pour les supporter, les soutenir et les motiver pour ouvrir le débat au sein de sociétés. Les membres de la communauté internationale doivent s’entraider et créer de l’optimisme dans le cadre de cette lutte».

Même son de cloche de la part de la ministre chargée de l’Environnement, Hakima El Haité, qui indique que l’heure n’est plus aux déclassions mais de l’action. «Le monde n’attend plus des déclarations mais des projets concrets », a-t-elle.

Notons que l’Agenda global de l’Action s’articule autour de neuf thématiques : les forêts, l’eau, les industries et business, la résilience des villes, les bâtiments, l’énergie, le transport, les océans et l’agriculture. Il vise à accroître les ambitions des pays grâce aux acteurs non étatiques qui y prendront part et prévoit notamment de démontrer le progrès des initiatives et d’identifier les challenges et les solutions.

ECO CONSCIENCE TV