BRS COPs : action globale appelant à l’interdiction de l’amiante chrysotile et à la réforme de Convention de Rotterdam

rtttcn

Stop au commerce du produit chimique amiante chrysotile appelé en anglais asbestos, c’est le message fort adressé aux parties ce 2 mai par les organisions de la société civile, notamment IndustriALL Global Union lors de cette manifestation,  dénommé Global Asbestos action alliance media event tenu à l’entrée du centre de la Conférence BRS COPs 2017.

Selon cette organisation, « le système actuel de prise de décision de la Convention de Rotterdam est une imposture et une honte », car « à de nombreuses reprises, il n’a pas été possible d’inscrire des substances mortelles à l’Annexe III de la convention et ce même lorsqu’elles répondent à l’ensemble des critères scientifiques.

A cette rencontre de négociation des conventions, l’Alliance mondiale pour l’action  contre l’amiante  appelle à soutenir la proposition d’amendement de l’article 22  de la convention de Rotterdam émis par 12 pays africains.

Cette proposition d’amendement prévoit une modification du système décisionnel afin qu’aucun pays ne puisse à lui seul imposer son veto à l’inscription d’une substance dangereuse à l’Annexe III de la convention.

Ce qui signifierait, s’après les explications, qu’une substance dangereuse pourrait figurer sur la liste si elle bénéficiait de l’accord de 75% des Etats parties votants.

Lors de cette manifestation, l’Alliance mondiale pour l’action  contre l’amiante  a remis la requête au Président de la Convention de Rotterdam. Il s’agit d’une pétition avec 7 000 signatures recueillies de par le monde, pour dire non au commerce de l’amiante chrysotile et aussi supporter la proposition d’amendement de l’article 22.

Retrouvez la déclaration de cette mobilisation dans cet élément.

R.A / ECO CONSCIENCE TV