BRS COPs, 2017 : IPEN pour un faible taux de POP dioxine PCDD

IMG_98uuu

Très présent à la COPs BRS 2017, le réseau mondial IPEN traitant des questions sécuritaires des produits chimiques met sa dose de pression sur les parties à travers différents sides events et campagnes pour adopter des meilleures résolutions.

En collaboration avec ses partenaires, il a organisé un side event ce 24 avril sur l’une des études réalisées portant sur les produits chimiques toxiques détectés dans les jouets des enfants. Egalement sur la substance organique persistante polluante POP dioxine PCDD.

Selon l’étude, les jouets du monde entier que IPEN a testé pour déterminer les ingrédients toxiques potentiels révèlent que  POP Recycling contamine les jouets pour enfants avec des retards toxiques et toxiques industriels. Le produit chimique recommandé pour la prohibition globale contamine les jouets pour enfants. Les paraffines chlorées à chaîne courte (SCCP), le décabromodiphényle (DecaBDE) et l’hexachlorobutadiène (HCBD), qui ont été trouvés dans certains des jouets, sont recommandés pour être inscrits dans la Convention de Stockholm.

Pour ce qui concerne le POP dioxne, le niveau actuel de faible teneur en POP dioxine dans les déchets (tels que les cendres volantes) est de 15 ppb 15 x plus que ce qu’on détient à la main (exemple sur la photo à la Une). Si vous le mangez, vous consommez autant de dioxine que votre apport quotidien tolérable (2 pg / Kg de poids corporel / jour sera de 2678 jours = 7,3 ans). Une exposition de 100 x moins à la dioxine, ce qui peut entraîner une contamination réelle. Et cela est inquiétant.

Reportage…

ECO CONSCIENCE TV