2 ans d’anniversaire de l’agenda 2030 et les 17 ODD : ce que pensent les Togolais

IMG_20170925_170535

Ce 25 septembre 2017, les Nations Unies et tous les acteurs ont célébré les deux ans d’anniversaire de l’agenda 2030 et 17 objectifs de développement durable ODD, après leur adoption. Sur toutes les plateformes, réseaux sociaux, des actions se mènent pour encore attirer les attentions sur l’importance de l’Agenda 2030,  la réalisation des 17 ODD. 

La mobilisation  autour de la célébration  a été remarquable, avec le lancement de plusieurs initiatives au plan international sur différentes plates-formes en ligne, notamment #YouthSDGs, TeachSDGs, SDG Action Campaign, Act4SDGs.

Des actions qui interpellent encore une fois que nous sommes tous redevables de l’état critique de notre planète, et que nous avons, ensemble, le pouvoir d’agir vers la construction d’une voie partagée pour éradiquer l’extrême pauvreté, corriger les inégalités, construire un développement soutenable.

Au Togo, l’un des pays pilotes des ODD, des initiatives  sur le terrain voient également le jour, mais le constat et ce que beaucoup  des togolais déplorent c’est qu’il manque une véritable sensibilisation autour des ODD, à en croire certains qui se sont prononcés sur le sujet devant nos micros.

« Moi j’avoue que je ne comprends pas bien cette histoire des ODD, Agenda 2030. La fois dernière j’ai juste vu sur les médias  que notre premier ministre était aux États-Unis pour présenter  un rapport  sur l’état du Togo, mais j’ai rien compris« , a déclaré Jean, électronicien dans une entreprise  de la place.

« Quand vous parlez de tout ça, je le prends simplement comme un acte politique et des bla  bla bla. Concrètement sur le terrain,  on ne voit aucun impact dans notre vécu quotidien. Donc arretez de nous parler  de cet agenda qu’on ne pourra pas réaliser même d’ici 2030. Moi je suis pessimiste« , a laissé  entendre Koffi, un entrepreneur.

Si certains montrent leur pessimisme quant à la realisation des ODD au Togo, d’autres par contre y croient et gardent un espoir, s’il y a une volonté de tous les  acteurs.

« Aujourd’hui il est impératif que tous les acteurs s’engagent pour l’atteinte des ODD, y compris l’implication des jeunes qui sont la relève de demain. Et pour y parvenir il faut une bonne maitrise du concept de développement durable. Il faut vraiment sensibiliser les togolais  sur l’enjeu. C’est important. Moi je crois que des efforts se font sur le terrain, mais il nous faut plus d’engagement », a estimé David, instituteur, acteur de la société civile.

Adopté le 25 septembre 2015 par les chefs d’État et de Gouvernement réunis aux États Unis, l’Agenda 2030 fixe 17 objectifs de développement durable (ODD) déclinés en 169 cibles pour répondre aux défis de la mondialisation en se fondant sur les 3 piliers : environnement – social – économie.

Selon certains acteurs avisés du domaine, pour assurer un développement durable des États, cela doit se reposer sur le respect des principes d’égalité et de dignité des personnes. Lutter contre la pauvreté, assurer à tous un accès au soin et à la nourriture, garantir une éducation de qualité et l’égalité entre les sexes sont les prérequis nécessaires à une société égalitaire et durable.

La rédaction